Contexte maritime

Avec une superficie de 360 millions de km², les océans et les mers couvrent 71 % de la surface du globe. Au Canada, le Québec se positionne deuxième avec 18,7 % de la côte continentale canadienne derrière le Nunavut. Les océans jouent un rôle déterminant dans la régulation du climat, ils sont pourvoyeurs de ressources énergétiques et minérales et l’exceptionnelle productivité de leurs écosystèmes permet de soutenir la production de richesses biologiques essentielles au développement humain. Si l’on considère de plus l’importance qu’ils revêtent en portant 90 % des échanges commerciaux mondiaux, on doit reconnaître aux océans leur rôle essentiel dans la perspective d’un développement durable de l’humanité. Pourtant, les mers du globe subissent de plein fouet les effets de l’activité humaine. Les deux tiers de la population mondiale vivent dans les régions côtières, soit à moins de 80 km de la mer. Les ressources des océans diminuent dangereusement sous l’effet de la surpêche, de la pollution ou du réchauffement climatique, entraînant des conséquences inquiétantes en termes de sécurité alimentaire pour certaines populations. Par ailleurs, la mer et les fonctions socio-écologiques qu’elle apporte sont interfacées avec les continents, les activités et les usages qui y ont lieu. En effet, les grandes voies maritimes de la planète sont constituées de mers et d’océans, mais également d’estuaires maritimes et fluviaux ainsi que de certaines portions en eau douce. Il est nécessaire de considérer ce continuum allant des bassins versants aux eaux côtières, et ce, afin de prendre la juste mesure de cette interface intégrant l’impact des eaux douces et de ce qu’elles transportent, les influences marines en termes d’érosion, de submersion et de pollution qui peuvent influencer la qualité de vie des populations y habitant.

Historique

2014 – Le gouvernement du Québec élabore la 1re Stratégie maritime du Québec. Dans ce contexte, les chercheurs et intervenants du domaine maritime se concertent pour définir les besoins du Québec en matière de recherche en appui à ladite stratégie.

La contribution de la recherche est essentielle pour un développement maritime  durable, sécuritaire et intégré. L’UQAR et les Fonds de Recherche du Québec proposent alors de créer un réseau de recherche fédérateur

2015-2016 – Définition du RQM et de ses thématiques de recherche par des experts interdisciplinaires, interinstitutionnels panquébécois

26 mai 2016 – Création officielle du RQM, qui positionnera le Québec comme un phare maritime à l’échelle internationale