UQAR-Info

UQAR-Info
Sur le campus de l’UQAR Rimouski

Début de la construction du Centre d’appui à l’innovation par la recherche (CAIR)

Publié le 14 juin 2010 

Depuis le 10 juin 2010, une partie du stationnement adjacent au côté nord de l'ISMER est non accessible aux usagers, en raison de la construction d'un nouveau pavillon à l'UQAR. 

Arbre

En effet, les travaux de construction du Centre d’appui à l’innovation par la recherche (CAIR) sont lancés et ce, jusqu'au printemps 2011. La voie de circulation sous la passerelle est également fermée durant la période des travaux.

Depuis le 10 juin 2010, une partie du stationnement adjacent au côté nord de l'ISMER est non accessible aux usagers, en raison de la construction d'un nouveau pavillon à l'UQAR. En effet, les travaux de construction du Centre d’appui à l’innovation par la recherche (CAIR) sont lancés et ce, jusqu'au printemps 2011. La voie de circulation sous la passerelle est également fermée durant la période des travaux.

À travers les branches

On ne fait pas d’omelettes sans casser d’œufs ! Afin de préparer le terrain qui permettra d’ériger le nouvel édifice, ce sont de six gros peupliers à feuilles deltoïdes (Populus deltoides) qui ont dû être coupés. Cette espèce européenne, largement naturalisée en Amérique du Nord, était populaire autrefois auprès des institutions religieuses, qui en plantaient fréquemment.

En contrepartie, dans le cadre de sa politique environnementale, l’UQAR a contribué à la plantation de plus de 400 jeunes arbres sur le campus rimouskois au cours des trois dernières années. Cette démarche est le fruit d'une collaboration fructueuse entre le Service des terrains et bâtiments et ses valeureux hommes de terrain ainsi que la pépinière de la Chaire de recherche sur la Forêt habitée, dirigée par le professeur Luc Sirois.

Quelles sont les espèces qui ont été plantées sur le campus de l’UQAR ? « Ce sont majoritairement des espèces indigènes à l'Est canadien », explique Luc Sirois. Par exemple : de l’érable à sucre, du frêne d'Amérique, du chêne rouge et du chêne à gros fruits, du bouleau jaune, du thuya (cèdre blanc), de l’épinette blanche et du pin blanc, du tilleul d'Amérique, du micocoulier occidental, de l’ostryer de Virginie, etc. Parmi les espèces exotiques à la région, on compte : l'érable faux-platane, l'érable négondo, le chêne velu (Turquie), le sapin Douglas, etc.

 

Arbre coupéArbres en mauvais état

Mise à jour: 14 juin 2010

Cette photo de Christian Gagnon, du Service des terrains et bâtiments de l'UQAR, montre bien que les arbres qui ont été coupés devant l'ISMER n'étaient pas en bon état. Comme il le mentionne : « il est toujours triste de couper des grands arbres, mais on peut voir sur les photos que leur vie était sur le point de se terminer. »