UQAR-Info

UQAR-Info
UQAR Rimouski

Grâce à du financement externe: plusieurs travaux de construction et de rénovations cet été

Publié le 28 avril 2010 

Même si la période estivale est généralement plus tranquille sur les campus universitaires, l’UQAR Rimouski sera marquée au cours de l’été 2010 par différents chantiers de construction et de rénovations, grâce à du financement externe. Faisons le tour des lieux.

CAIRLe projet le plus important sera la construction du Centre d’appui à l’innovation par la recherche (CAIR), qui devrait être lancé au début juin, dès que le processus d’appel d’offre sera terminé. Situé sur le campus de l’UQAR Rimouski, au nord de l’ISMER, ce pavillon (environ 900 mètres carrés, sur deux étages) comprendra 18 laboratoires de recherche en chimie, en biologie et en océanographie. Des équipements scientifiques modernes sont inclus dans ce projet de 3,9 M $, financé par les gouvernements du Canada et du Québec, dans le cadre du Programme d’infrastructure du savoir. Le CAIR vise à développer divers projets de recherche avec des contrats externes, projets qui pourraient se faire avec la collaboration des chercheurs de l’UQAR. Il devrait ouvrir ses portes à l'automne 2011.

L’UQAR entreprendra bientôt des travaux de réaménagement de sa bibliothèque du campus de Rimouski. En effet, les travaux débuteront le 3 mai afin de donner accès, dès la rentrée d’automne, à une bibliothèque qui offrira un environnement convivial et chaleureux centré sur les besoins de ses usagers à l’ère du numérique. Cet aménagement entraînera la transformation des espaces actuels, au premier niveau. De nouveaux services seront implantés à partir d’un concept architectural qui vise à exploiter au maximum la luminosité naturelle des lieux, tout en offrant aux usagers des espaces de travail attrayants et modernes. Ainsi, l’entrée de la bibliothèque sera relocalisée du côté de l’Atrium (sur la mezzanine). Le comptoir de la bibliothèque sera dorénavant situé plus à l’ouest, près de la nouvelle entrée. Une salle polyvalente de 56 places sera aménagée ainsi que de nouveaux locaux de travail en petites équipes. Par ailleurs, le plancher du premier étage sera refait. À noter qu’à partir du 3 mai, il sera possible d’accéder à la bibliothèque uniquement par la porte située  dans l’atrium du pavillon de génie,  niveau 300. Cette porte donne sur la didacthèque. Le comptoir de prêt sera donc temporairement installé à l’entrée de la didacthèque. De plus, certains services seront localisés au J-300, dont la référence et le PEB (prêt entre bibliothèques).

Plan CAIR

La réfection du toit et des mansardes de l’Université se poursuit ce printemps. D’une part, il y aura, au début mai, la pose d’acier émaillé brun sur la corniche et le tour des fenêtres de l’aile E. D’autre part, la toiture sera remise à neuf sur l’aile B et sur une partie de l’aile J (au dessus de l’atrium). Ces travaux obligent la fermeture des portes de l’atrium pour les prochaines semaines. Cependant, la circulation dans l’atrium sera possible. Ce sont des travaux d’une valeur d’environ 700 000 $, financés par un budget de réfection des bâtiments du ministère de l’Éducation. Une vigilance singulière sera accordée à ces travaux extérieurs, par une surveillance humaine spéciale et par l’installation de détecteurs de chaleur.

Des travaux sont en voie de réalisation à la Station aquicole de Pointe-au-Père dans le but d’agrandir, du côté est, la salle des bassins, qui doublera de superficie. Ces travaux, d’une valeur de 640 000 $, permettront d’élargir les possibilités de recherche dans les domaines de l’océanographie, de la biologie et du génie.

Également à Pointe-au-Père, on a entrepris la construction d’un nouveau réservoir de grande taille, à l’arrière de la Station aquicole, en remplacement de l’actuel réservoir cylindrique, qui a fait son temps après 40 ans et qui sera démoli. Situé au sud du réservoir actuel, le nouveau réservoir, de forme rectangulaire, pourra contenir 1,2 millions de litres d’eau, comparativement à 700 000 litres pour le réservoir actuel. Il sera doté de diverses possibilités de mesures et de contrôles (débit, salinité, température, etc.) afin d’accommoder les expériences scientifiques. De plus, le réservoir pourra être cloisonné en trois secteurs différents, permettant par exemple d’avoir à la disposition des chercheurs de l’eau de mer, de l’eau douce et de l’eau mitigée. Ce projet, d’une valeur de près de 1,3 M $, devrait être terminé en décembre.

Sur le navire Coriolis II, d’importants travaux de réfection ont été réalisés dans les dernières semaines. Ces travaux de modernisation, évalués à 1,2 M $, sont financés par les gouvernements du Québec et du Canada dans le cadre du Programme d'infrastructure du savoir. Le laboratoire scientifique sur le navire a été transformé. Un nouveau système de positionnement dynamique et acoustique a été implanté, tout comme un système multifaisceaux, pour la lecture en profondeur. Les moteurs et le système informatique ont mis vérifiés et mis à niveaux. Le radar a été remplacé. Bref, c’est un navire remis à neuf qui reprendra la mer prochainement.