UQAR-Info

UQAR-Info
Ingénierie à l’UQAR

Le professeur Noureddine Barka obtient son doctorat

Publié le 14 juin 2011 

M. Noureddine Barka, professeur invité en génie mécanique à l’UQAR, a soutenu en avril 2011 sa thèse de doctorat à l’École de technologie supérieure de Montréal.

Son projet de recherche a été réalisé en collaboration avec la compagnie Pratt&Withney Canada. Il porte sur « l’Étude de sensibilité du profil de dureté des engrenages traités thermiquement par induction en fonction des paramètres machine ».

Originaire du Maroc, Noureddine a d’abord fait ses études universitaires en génie à l’UQAR, d’abord un Baccalauréat en génie des systèmes électromécaniques (2001), puis une maîtrise en génie mécanique (2004). Il a ensuite entrepris son doctorat à l’ÉTS.

Son projet de recherche vise la réalisation d'une étude de sensibilité du profil de dureté de barreaux cylindriques et d'engrenages à l’aide de modèles numériques et d'essais expérimentaux. Les résultats obtenus ont permis d'apprécier l'écart entre la théorie, la simulation et la pratique et de jeter les bases nécessaires pour un modèle plus général et robuste, capable de prendre en charge les interactions entres les paramètres machine, les variables dimensionnelles et les propriétés du matériau.

« J’ai eu l’occasion de travailler sur plusieurs projets académiques et industriels, explique-t-il, et je possède également une large expérience en conception et en fabrication mécanique, ainsi qu’en automatisation industrielle et en contrôle de la qualité. »

Pour ce qui est de l’enseignement universitaire, M. Barka a occupé plusieurs tâches à titre de chargé de cours tel qu’Ingénierie de la qualité, Fabrication assistée par ordinateur, Processus de fabrication mécanique, Systèmes de production automatisée, CAO-Mécanique, Conception des systèmes mécatroniques et Projet. Il a aussi été auxiliaire d’enseignement.

« Je suis très intéressé à développer des nouveaux axes de recherche dans les domaines des énergies renouvelables, dit-il, par exemple dans les matériaux de pointe et dans de nouveaux procédés, tels que le traitement thermique par induction et les procédés laser. Je suis également intéressé à développer des nouveaux cours en génie, en respect des normes du Bureau canadien des ingénieurs. »

Mario Bélanger