Étudiant au baccalauréat en développement social, Lénine Nankassa Boucal, un néo-Rimouskois d’origine sénégalaise, est un entrepreneur social et un grand passionné de l’événementiel. Très impliqué dans son milieu d’accueil, il est à l’origine de belles initiatives concourant à la promotion de la région, de l’intégration de ses nouveaux arrivants et surtout du vivre ensemble.

Établi dans la région du Bas-Saint-Laurent depuis quatre ans, initialement dans le cadre de son travail à l’Hôpital régional de Rimouski, Lénine Nankassa Boucal démontre un grand intérêt pour la question du vivre ensemble. Étant lui-même un immigrant établi en région, les défis de l’attraction, de l’intégration et surtout de la rétention des nouveaux arrivants l’intéressent particulièrement.

« Mes objectifs à travers la majorité des événements que j’organise ou coproduis, lesquels sont parfois inspirés de certains cours de mon programme de baccalauréat en en développement social, consistent à scruter certains enjeux sociaux par le biais de l’évènementiel. Ce faisant, ils visent à mettre en pratique le concept d’intégration comme une responsabilité partagée telle que développée par le sociologue et consultant formateur en intégration professionnelle et gestion de la diversité Doudou Sow. En effet, l’intégration est une responsabilité partagée entre plusieurs acteurs, tels les immigrants, les ordres professionnels, les employeurs, les institutions d'enseignement, les syndicats, les municipalités, la société civile, etc. Le dialogue interculturel est la responsabilité de chacun », estime Lénine Nankassa Boucal.

C’est dans cet ordre d’idées, et jugeant que la méconnaissance des codes culturels de la société d’accueil peut être un frein à l’intégration, que les 5 @ 7 : Découvertes ont été lancés l’été dernier en collaboration avec Place aux jeunes Rimouski-Neigette et organisés avec d’autres étudiants étrangers de l’UQAR, soit Ousmane M’BAYE (doctorat en développement régional) ainsi que Lamine Gueye  (baccalauréat en psychosociologie (relations humaines). Le projet des 5 @ 7 : Découvertes consiste en une plateforme hors des établissements d’enseignement et vise à favoriser le réseautage entre les nouveaux arrivants et la société d’accueil, tout en faisant la promotion du tourisme et du patrimoine local et régional. Une occasion à la fois pour les nouveaux arrivants de découvrir le patrimoine et de s’imprégner de la culture et des valeurs de leur société d’accueil, et pour cette dernière de se réapproprier son patrimoine.

« En tant que néo-Rimouskois issus de l'immigration, nous faisons notre part pour favoriser le vivre ensemble et participer pleinement au développement économique, social, culturel, linguistique de notre terroir d’accueil local, régional et provincial », soutient Lénine Nankassa Boucal. Celui-ci a d’ailleurs organisé depuis son établissement dans la région plusieurs événements, dont « Pauvres dans un Québec riche » au profit du Regroupement contre l’appauvrissement qui lutte contre la pauvreté. De plus, il est cofondateur et coorganisateur des deux éditions de l’activité « Les Dragons Desjardins de Sainte-Luce », la première course de bateaux-dragons en mer au Canada.

Rappelons également que Le Cabaret de la Diversité, une autre initiative de Lénine Nankassa Boucal, est présentement à sa seconde édition et se tiendra à Rimouski en novembre prochain. Ce projet événementiel rassembleur se veut un moment privilégié de rencontres, d’échanges, de partage, d'information et de sensibilisation sur les grands enjeux du vivre ensemble rimouskois et régional. L’objectif principal de cette initiative est la célébration de la diversité et de ses richesses dans toutes ses facettes, aussi bien au sein des établissements d'enseignement que de la société d'accueil rimouskoise et bas-laurentienne.

Cette deuxième édition vient en effet renforcer l'image et la réputation de Rimouski en tant que capitale québécoise du bonheur et comme d’un endroit où il fait bon vivre. La première édition se tenait du 5 au 7 avril sous la présidence d’honneur de madame Mahnaz Fozi, directrice générale de l’organisme Accueil et intégration Bas-Saint-Laurent. Elle a été parrainée par cet organisme et propulsée par le Fonds de soutien aux projets étudiants de l’UQAR. L’événement a d’ailleurs été honoré par la présence de monsieur Marc Parent, maire de la Ville de Rimouski, de monsieur Guy Caron, député fédéral de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques,  et de monsieur Jean Kabuta, professeur émérite belge d’origine congolaise. Pour plus d’informations sur Le Cabaret de la Diversité, il est possible de visiter la page facebook de l’événement : https://www.facebook.com/diversiterimouskibsl/.