Le professeur en biologie Richard Cloutier est lauréat du concours DIALOGUE, un programme des Fonds de recherche du Québec visant à soutenir la communication scientifique auprès du grand public. Son projet intitulé « D’où venons-nous? Nos origines, il y a 375 millions d’années » permettra à la population d’en connaître davantage sur les connaissances tirées de la découverte du fossile Elpistostege watsoni au parc national de Miguasha.

« L’être humain est un poisson évolué! », résume le professeur Cloutier. « Notre histoire est intimement liée à celle de nos ancêtres poissons, il y a de cela plusieurs millions d’années, bien avant l’apparition des dinosaures. L’histoire des vertébrés, soit les animaux munis d’une colonne vertébrale, dont nous-même faisons partie, a commencé dans les océans il y a plus de 530 000 000 années. »

Le professeur Richard Cloutier. (Photo : Stéphane Lizotte)Le professeur Richard Cloutier. (Photo : Stéphane Lizotte)C’est cette histoire que racontera le projet « D’où venons-nous? Nos origines, il y a 375 millions d’années ». Pour établir scientifiquement cette transition évolutive, l’une des plus importantes transformations dans l’histoire des vertébrés, le professeur Cloutier et son équipe ont réalisé un vaste programme de recherche sur un fossile complet de 1,57 mètres de l’Elpistostege watsoni découvert en 2010 en Gaspésie.

« L’Elpistostege watsoni, ce poisson à pattes ou ce tétrapode à nageoires, est le plus proche de ce que l’on pourrait considérer comme un “ chaînon manquant ” », explique le paléontologue de l’UQAR. « Le spécimen découvert au parc national de Miguasha est un animal aux allures de poisson allongé, mais il possède des caractéristiques très particulières, notamment des nageoires pectorales qui renferment des doigts, ce qui incite les paléontologues à le placer à la base de la lignée évolutive des tétrapodes terrestres. » Cette découverte majeure dans le monde de la paléontologie a été publiée en 2020 dans la prestigieuse revue Nature.

(Photo : Martin Côté)(Photo : Martin Côté)« D'où venons-nous? Nos origines, il y a 375 millions d’années » prendra la forme d’une micro-exposition itinérante qui sera accessible dans plusieurs espaces culturels et muséaux à vocation scientifique du Québec. « Une reconstitution grandeur nature de l’animal préhistorique, un site Web et des outils pédagogiques pour les enseignantes et les enseignants agiront en synergie afin de communiquer les plus récentes avancées de la paléontologie sur l’Elpistostege watsoni, sur sa place dans l’évolution et sur la recherche scientifique active associée à ce fossile », précise le professeur Cloutier.

La programmation de la tournée de l’exposition sera dévoilée ce printemps sur le site de l’UQAR. Les Fonds de recherche du Québec alloueront jusqu’à 40 000 $ pour le projet « D’où venons-nous? Nos origines, il y a 375 millions d’années », l’un des six retenus dans le volet chercheuses et chercheurs. Rappelons que la professeure en géographie Manon Savard a également été lauréate de ce concours il y a deux ans avec son projet de laboratoire public d’archéologie.