Développement régional, social et territorial

  • L'Université rurale québécoise (URQ) se tenait en Estrie du 9 au 13 septembre, et pour une quatrième fois, une cohorte d'étudiants et de professeurs de l'UQAR du département Sociétés, territoires et développement y participait, ce qui constitue une expérience très enrichissante pour s'initier aux enjeux régionaux.

  • L’interaction entre les humains et les écosystèmes forestiers est au cœur des travaux de la Chaire de recherche sur la forêt habitée (CRFH). Depuis une dizaine d’années, celle-ci a contribué à faire du Bas-Saint-Laurent une région d’avant-garde sur le plan de l’aménagement forestier et du développement durable.

  • Passionné de sociologie, Emanuele Lucia, qui vient d'entreprendre sa deuxième année au baccalauréat en développement social à l'UQAR, prend plaisir à étudier la complexité de la société et de ses phénomènes sociaux.

  • Comprendre comment différents acteurs du milieu parviennent à travailler ensemble pour faire aboutir un projet, telle est l’ambition de Catherine Théberge, étudiante à la maîtrise en développement régional à l’UQAR. Interpelée personnellement par la question de l’enseignement, elle a axé son travail de recherche sur la création d’écoles communautaires en milieu rural.

  • Le professeur en développement social et territorial Marco Alberio a codirigé la dernière parution de la revue Interventions économiques, une publication scientifique qui s’intéresse aux débats théoriques en économie politique et en socioéconomie, de même qu’à l’évolution socioéconomique des sociétés et aux résultats de recherches menés en sciences sociales.

  • Marco Alberio vient de se joindre à l’UQAR comme professeur en développement régional. Originaire de Milan, il se spécialise en développement social et territorial.

  • Le Centre de recherche sur les milieux insulaires et maritimes (CERMIM) a présenté au conseil d’Agglomération des Îles-de-la-Madeleine, les résultats d’une étude portant sur le potentiel d’intégration d’un procédé de biométhanisation et d’un procédé de gazéification au plasma des matières résiduelles aux Îles-de-la-Madeleine. Le couplage de ces deux technologies a aussi été analysé.

  • L’expertise de l’UQAR a été retenue pour réaliser un projet d’acquisition de connaissances sur les eaux souterraines des bassins-versants du Nord-Est du Bas-Saint-Laurent (PACES-NEBSL). Un projet d’envergure qui permettra de caractériser ces sources d’eau potable et d’outiller les organisations qui sont responsables de leur gestion.

  • Chaire de recherche du Canada en développement régional et territorial a accompagné les chargés de projet responsables de la création de la première Charte des paysages de la Gaspésie. Un nouvel outil qui permettra aux décideurs locaux de réfléchir et d’agir collectivement en ce qui touche à la préservation et à la mise en valeur des paysages.

  • Le Centre de recherche sur les milieux insulaires et maritimes (CERMIM) s’est classé comme finaliste dans la catégorie Concept à la troisième édition du Concours québécois en écoconception avec son projet d’îlots de tri de matières résiduelles. Un bel accomplissement pour ce centre affilié à l’UQAR.

  • Le gouvernement fédéral vient d’annoncer le renouvellement de la Chaire de recherche du Canada en développement régional et territorial dans le cadre du Programme des chaires de recherche du Canada.

  • Spécialiste des politiques d’adaptation aux changements climatiques en France et en Amérique du Sud, Julien Rebotier, chargé de recherche CNRS et membre du laboratoire Société Environnement Territoire (Université de Pau), quitte Rimouski après deux mois de travail et d’échanges fructueux avec l’équipe de professeures et professeurs en développement régional.

  • L’auteur et metteur en scène bien connu Dominic Champagne, qui s’est grandement impliqué comme citoyen dans le débat entourant les gaz de schiste, a confirmé sa participation au Forum sur la justice sociale et les ressources naturelles. M. Champagne clôturera le Forum en prononçant une conférence au sujet du bien commun et du contrôle démocratique de nos ressources naturelles.

  • Professeur au Département Société, territoires et développement, Jean Dubé prononce une conférence intitulée « Les dynamiques régionales du marché du travail » le jeudi 11 avril, à 19h30 au Musée régional de Rimouski, dans le cadre des conférences Musée-UQAR.

  • La population est invitée à participer à un Forum sur la justice sociale et les ressources naturelles les 19 et 20 avril à l’UQAR et au Cégep de Rimouski. Initié par la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire, cet événement vise à donner la parole aux citoyens à l’égard du développement de leur territoire.

  • À l’heure où l'exploration et l'exploitation pétrolière et gazière font la manchette, où une étude de faisabilité d’une aire marine autour des Iles est actuellement en cours et où l’idée d’un parc naturel régional mûrit, les préoccupations des communautés locales prennent de plus en plus d’importance dans les choix de développement. L’étudiante à la maîtrise en développement régional, Danièle Houde, s’intéresse au cas des îles de la Madeleine en travaillant à un projet de caractérisation identitaire des Iles.

  • C’est par le biais de son stage de fin de baccalauréat en développement social que Ramaëlle Duquette a soumis une étude sur les freins et les incitatifs à l’implication des femmes en politique. Sous la bannière du Comité Femmes et Ville de Rimouski, l’étudiante de l’UQAR a pu recueillir d’intéressantes statistiques, à la suite d’une consultation des femmes rimouskoises, en février 2012.

  • Mireille Arsenault, Mylène Blanchette et Sarah Charland-Faucher ont chacune obtenu une bourse de militantisme remise par le Syndicat des professeurs et des professeures de l’UQAR. Un triplé qui témoigne de la qualité des dossiers des récipiendaires.

  • Comptant plus de 100 000 espèces, la biodiversité des diatomées – des microalgues unicellulaires planctoniques et benthiques – est très importante. L’une d’entre elles, Haslea ostrearia, intéresse particulièrement le professeur en aquaculture Réjean Tremblay, qui mène une recherche sur le potentiel de valorisation des diatomées bleues avec un groupe de chercheurs européens.

  • Le professeur Bernard Gagnon, du Département des Lettres et humanités, prononcera une conférence intitulée « Une Migration silencieuse ? La laïcisation des prêtres rimouskois dans les sillons de la Révolution tranquille » ce jeudi 14 février, à 19 h 30 au Musée régional de Rimouski, dans le cadre des conférences Musée-UQAR.