Sciences infirmières

  • Les professeures Geneviève Brisson et Lily Lessard dirigent une importante recherche pour raffiner les réponses sociosanitaires offertes aux individus et aux communautés touchés par des aléas climatiques. Financée par le consortium Ouranos, formé de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), cette recherche multidisciplinaire proposera des améliorations aux politiques publiques et créera des outils de prévention ou d’intervention lors d’événements climatiques extrêmes (ÉCE) survenant dans des régions éloignées des grands centres urbains, dont l’Est-du-Québec.

  • Il est reconnu que privilégier de saines habitudes de vie requiert des apprentissages par les individus et un environnement qui leurs sont favorables. Parmi celles-ci, l’adoption d’une saine alimentation serait facilitée par l’acquisition d’habiletés culinaires. Dans une société où tout va vite, il est souvent difficile de préparer des repas à la maison et d’habiliter les enfants à cuisiner. Les actions mises en place pour contribuer à développer de saines habitudes de vie sont nombreuses, mais difficilement mesurables en termes d’impacts.

  • Originaire de Saint-Henri, Marie-Andrée Beaudoin a effectué un retour aux études il y a six ans afin de réaliser une maîtrise en sciences infirmières. Celle-ci a porté sur une réalité observée dans le cadre de son travail d’assistante infirmière chef à l’unité d’obstétrique de l’Hôtel-Dieu de Lévis, soit le deuil périnatal et les facteurs qui influencent la pratique des infirmières auprès de ces familles.

  • Les études démontrent que 4 femmes sur 10 âgées de 40 à 60 ans ont une insatisfaction par rapport à leur besoin de dormir et que seulement 20 % d’entre elles sont correctement prises en charge. Malgré les solutions pharmacologiques abondantes et les interventions non pharmacologiques qui existent, trop peu de gens reçoivent les soins adéquats.

  • Étudiante à la maîtrise en sciences infirmières au campus de Lévis, Véronique Lévesque consacre son projet de recherche à documenter le phénomène de l’hypothermie postopératoire pour en arriver à établir les meilleures pratiques afin d’en prévenir l’incidence et les conséquences. Son employeur, confirmant la pertinence du sujet de sa recherche, lui a octroyé une bourse pour lui permettre de développer son projet.

  • Étudiantes à la maîtrise en sciences infirmières, Marie-Eve Gagnon et Anne-Marie Carreau-Boudreau ont toutes deux mérité une bourse pour leur projet de recherche dans le domaine de la polypharmacie. Sous la direction de la professeure Caroline Sirois, Marie-Eve a obtenu une bourse du Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS) et Anne-Marie une bourse des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) pour prendre part à des projets de recherche financés de professeurs dans le domaine de la santé.

  • Étudiante au baccalauréat en sciences infirmières, Karine Nadeau a eu l’occasion de vivre un trimestre à l’étranger. Elle s’est rendue en Angleterre à l’automne dernier pour poursuivre sa formation universitaire dans son domaine d’études.

  • Le Service de la formation continue de l’UQAR lance une nouvelle formation en ligne en oncologie à l’intention des membres de l’Ordre des infirmières et des infirmiers du Québec (OIIQ).

  • Le 17e colloque de la maîtrise en sciences infirmières du réseau des Universités du Québec aura lieu les 28 et 29 avril à l’UQAR campus de Lévis sous le thème « Devenir un agent de changement pour un système de santé en mouvement ».

  • Le 2e colloque étudiant en sciences infirmières de l’UQAR se tiendra le mercredi 20 avril au Centre des congrès de Lévis. Sous le thème «L’infirmière clinicienne : un partenaire clé pour l’amélioration de ma santé», les finissantes et finissants du baccalauréat en  sciences infirmières de l’UQAR Campus de Lévis présenteront les résultats de leurs travaux.

  • Les finissants et les finissantes au baccalauréat en sciences infirmières invitent la communauté universitaire et le grand public à venir échanger avec eux au sujet de leurs interventions éducatives dans les milieux, dans le cadre de leurs séances de communication par affichage en avril à Baie-Comeau, à Rimouski et à Chandler.

  • Étudiante à la maîtrise en sciences infirmières, Joanne Lavoie participe à la réalisation du projet HoPE (Horizon Parent Enfant) qui a mérité une importante subvention de la Fondation de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ).

  • L’équipe de l’UQAR s’est démarquée aux Jeux des infirmières et infirmiers du Québec (JIIQ) en remportant la 3e position. Pour cette septième édition, douze étudiantes et étudiants au baccalauréat en sciences infirmières au campus de Lévis représentaient l’Université.

  • Le vendredi 4 décembre, l’UQAR campus de Lévis accueillera un colloque ayant pour thème La polypharmacie et la déprescription : des réalités cliniques et de la recherche jusqu’à la surveillance.

  • La professeure en sciences infirmières Caroline Sirois est récipiendaire d’un prix Profession Santé dans la catégorie « Partage des connaissances ».  La remise a eu lieu le 5 novembre au Musée des beaux-arts de Montréal.

  • Une quatrième série de conférences publiques sera présentée cet automne à l’UQAR. Elles porteront sur la santé mentale. Ces conférences contribuent à mieux outiller la population pour lui permettre d’agir concrètement sur sa santé. Encore une fois cette année, les conférences seront offertes aux populations de Rimouski, de Gaspé et de Baie-Comeau.

  • Professeure et chercheuse au département des sciences infirmières de l’UQAR campus de Lévis, Caroline Sirois mène de front plusieurs recherches liées à la polypharmacie. La plus importante d’entre elles, financée par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), vise à élaborer un système de surveillance unique au monde.

  • Étudiante en sciences infirmières au campus de Lévis, Marie-Eve Gagnon a reçu une importante bourse à la maîtrise provenant du programme des Bourses d’études supérieures du Canada. Une belle reconnaissance pour cette jeune professionnelle dynamique et passionnée.

  • Le Laboratoire de recherche sur la santé en région (LASER) du Département des sciences infirmières de l’UQAR inaugure son nouveau local de recherche au campus de Lévis. Celui-ci servira de levier pour accroitre la synergie, la coopération et les interactions entre les membres.

  • Plusieurs finissants et finissantes du baccalauréat en sciences infirmières ont reçu des bourses pour souligner la qualité de leur travail final. Ces distinctions ont été remises lors de leurs séances de communication par affichage qui eut lieu au campus de Rimouski, au campus de Lévis ainsi que dans les autres territoires desservis par l’UQAR, incluant la Côte-Nord et la Gaspésie.