La Chaire de recherche du Canada en géologie marine (niveau I) examine les fonds marins et leurs sédiments à l’aide de techniques de pointe.

De nos jours, certains astres – comme la Lune ou Mars – sont mieux cartographiés que les fonds marins de notre propre planète. D’ailleurs, le Canada est entouré de trois océans, dont le fonds mérite d’être soigneusement étudié. En effet, leurs sédiments renferment de précieux renseignements sur les risques naturels, les ressources naturelles, les changements climatiques et l’histoire géologique du Canada.

Le JOIDES Resolution, le navire phare de l’International Ocean Discovery Program. Photo : Matthias ForwickLe JOIDES Resolution, le navire phare de l’International Ocean Discovery Program. Photo : Matthias ForwickLe titulaire et son équipe font appel à celles-ci en laboratoire et lors de nombreuses missions océanographiques menées le long de la côte Est canadienne, dans l’Arctique et dans l’hémisphère sud. Grâce à ces missions et analyses, la Chaire remonte plusieurs milliers ou centaines de milliers d’années dans le temps afin d’en apprendre davantage sur les catastrophes naturelles, les changements climatiques, la stratigraphie et l’histoire géologique du Canada. Les travaux de la Chaire permettront de déterminer la récurrence et l’impact de séismes majeurs dans l’est du Canada, en plus de fournir des données de base sur la nature et l’architecture du fond marin et la stabilité de ce dernier, paramètres déterminants pour l’installation et l’opération d’infrastructures marines et côtières. Cette meilleure connaissance permettra aux institutions gouvernementales et privées d’adapter leurs infrastructures et politiques en fonction de cette réalité. Les travaux de la Chaire favoriseront aussi une meilleure compréhension des processus liés à la fonte rapide des pôles, ce qui pourrait jouer un rôle crucial au cours des prochains siècles dans l’Arctique et en Antarctique. Finalement, les travaux innovateurs de la Chaire et de ses collaborateurs sur les lacs sous-glaciaires de l’est du Canada permettront de découvrir des environnements encore jusqu’ici inexplorés.