Présentation

Le programme court de 2e  cycle en gestion de projet permet d'acquérir la formation de base essentielle en gestion de projet et les connaissances nécessaires à la conception, à la planification, à la réalisation et au contrôle de projets de façon à appliquer ces connaissances dans ses champs d’expertise.

Il aborde les 10 domaines de compétences en gestion de projet : 

  • intégration du projet; 
  • contenu (envergure); 
  • délais; 
  • coûts; 
  • qualité; 
  • ressources humaines; 
  • communications; 
  • risques; 
  • approvisionnements; 
  • parties prenantes.

Ce programme est accrédité par le Project Management Institute (PMI), une association professionnelle en gestion de projet présente dans 185 pays qui établit des standards en matière de gestion de projet. 

Candidats admissibles

Le programme court de 2e cycle en gestion de projet s’adresse aux personnes qui désirent parfaire leurs compétences en gestion de projet et à celles voulant maîtrise davantage ce domaine, afin de les doter d’une vision globale du domaine et les rendre aptes à gérer efficacement des projets de nature et de taille diverses depuis leur conception jusqu’à leur achèvement.

Il s’adresse aux candidats :

  • issus de tous les domaines professionnels;
  • ayant une expérience de travail (excluant les stages) d'au moins une année dans un environnement de projet, quelle que soit la nature des projets;
  • détenteurs d’un baccalauréat*.

*Exceptionnellement, des candidats sans baccalauréat, mais avec une expérience jugée pertinente de plusieurs années pourraient être admissibles au programme.

Public visé

Les programmes en gestion de projet forment des professionnels ayant à gérer des projets, quel qu’en soit leur nature ou leur domaine d’application.

La gestion de projet est l’art de diriger et de coordonner des ressources humaines et matérielles tout au long de la vie d’un projet, en utilisant des techniques de gestion pour atteindre des objectifs prédéfinis d’envergure, tout en tenant compte de différentes contraintes de coût, de temps, de qualité et de satisfaction des parties prenantes présentes dans l’environnement du projet.

Les programmes permettent de se doter d’une vision globale du domaine et rendre apte à gérer efficacement des projets de nature et de taille diverses depuis leur conception jusqu’à leur achèvement.

Dans un contexte de mondialisation des marchés, de productivité accrue et de changements technologiques constants, les organisations misent sur des projets pour mettre en application leurs orientations stratégiques. 

Les programmes en gestion de projet permettent d'acquérir une expertise applicable à une grande variété de contextes organisationnels. Des entreprises oeuvrant dans tous les domaines de la vie sociale, culturelle et économique font appel aux gestionnaires de projet : ingénierie,
informatique, construction, tourisme, culture, événements, développement communautaire, etc. Le développement de nouveaux produits et services, la restructuration et les processus de réingénierie instaurés au sein de plusieurs organismes ainsi que la recherche de nouveaux marchés sont autant de facteurs créateurs d’emplois en gestion de projet.

La carrière de gestionnaire de projet est donc la voie toute désignée pour les gens :

  • qui aiment le travail non routinier;
  • qui aiment l'innovation et être à l'avant-garde;
  • qui aiment la dynamique du travail en équipes multidisciplinaires;
  • qui veulent être au cœur des réalisations;
  • qui sont stimulés par l'atteinte des objectifs.

Caractéristiques propres à l’environnement des gestionnaires de projet

Les projets sont uniques et non répétitifs. Ils visent la satisfaction d’un besoin, ce qui entraîne la fixation d’objectifs spécifiques, précis et cohérents. Ils doivent se réaliser dans une période limitée, donc une échéance est prévue.

Les projets nécessitent également une certaine innovation, et ainsi, un effort de conception. Pour les réaliser, les gestionnaires de projets doivent faire appel à des ressources, des moyens et des compétences multiples, faisant en sorte qu’ils doivent mettre en place des structures organisationnelles spécifiques et temporaires, qui s’accompagnent d’un besoin élevé de communication et de coordination.

Enfin, un ensemble de méthodes et d’outils de prévision, de pilotage, de coordination et de contrôle spécifiques sont nécessaires pour leur réalisation.