Présentation

La maîtrise en étude des pratiques psychosociales s’adresse aux personnes s’intéressant à différentes dimensions de l’expérience humaine (intervention de type psychosociale, arts et littérature, thérapie, accompagnement somatique, questions existentielles et spirituelles, écologie et changement social, etc.), pour les aider à réfléchir sur leurs modes d’action ou d’intervention dans le but de mieux en saisir le potentiel et les finalités et de créer de nouveaux savoirs.

Ce programme s'appuie sur des méthodologies réflexives, comme récit autobiographique, l’analyse praxéologique, l’explicitation, l’imagination active, l’écriture et la création.

Centré sur l’accompagnement et le conseil méthodologique des étudiants, l’enseignement vise à développer la réflexivité et la connaissance de soi. Le contenu des cours se développe autour de situations vécues par les étudiants, dans un cadre de coformation vivant et attentif aux besoins de chacun.

On y fait des recherches de type « recherche-action », recherche-action existentielle, recherche collaborative, recherche-création, histoire de vie, autoethnographie, recherche heuristique, et autres approches novatrices dites « en première personne ».

Structure du DESS et de la maîtrise

La maîtrise en étude des pratiques psychosociales et le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en étude des pratiques psychosociales partagent la même scolarité.

Maîtrise

À la suite de la scolarité, l’étudiant à la maîtrise rédige un mémoire de 21 crédits qui fait état de toutes les dimensions de sa recherche et démontre ses capacités de praticien-chercheur. L’étudiant diplômé de la maîtrise sera ainsi qualifié pour poursuivre dans un éventuel programme de doctorat.

Il est possible pour un étudiant qui aurait amorcé son cheminement à la maîtrise de transférer au DESS à tout moment. On lui demandera alors de rédiger un travail dirigé de six crédits.

DESS

24 des 30 crédits requis sont les mêmes que la maîtrise en étude des pratiques psychosociales.

À la suite de la scolarité, une activité de synthèse de six crédits demande aux étudiants du DESS de réfléchir à leur expérience de recherche et d’identifier les apprentissages applicables dans la suite de leur pratique.

Il est possible pour un étudiant d’amorcer son cheminement au DESS, puis de poursuivre à la maîtrise. Pour ce faire, il devra déposer une nouvelle demande d'admission et satisfaire aux conditions d’admission de la maîtrise.

Public visé

Ce programme unique s’adresse à des personnes qui, au-delà de leur formation initiale spécialisée ou non, partagent un intérêt pour le potentiel humain et la réflexion sur l’expérience, pour l’autoformation et le renouvellement des pratiques. Les étudiants ont un baccalauréat dans un domaine des sciences humaines et sociales, ou une expérience de vie, le plus souvent professionnelle, significative.

Plus spécifiquement, ce programme accueille les personnes intéressées par

  • les nouvelles pratiques écosystémiques, féministes ou interculturelles
  • l’éthique de la sollicitude (care)
  • le développement du potentiel humain
  • les problématiques sociales et le rôle de l’individu dans le collectif
  • les grandes thématiques universelles (individuation, guérison, sens de la vie, etc.)
  • les crises et les transitions de l’existence
  • les questions éthiques, de justice sociale, de mieux-être avec soi-même et avec les autres.

Présences: Revue transdisciplinaire d'étude des pratiques psychosociales

La revue Présences diffuse les recherches effectuées par les étudiants ayant complété l’un ou l’autre des programmes en étude des pratiques psychosociales. L’expérience a montré que les recherches menées sur leurs propres pratiques par ces praticiens devenus réflexifs ou chercheurs sont souvent à la pointe des préoccupations de la société et des milieux professionnels.

La revue est aussi ouverte à des contributions d’autres spécialistes ainsi qu’aux enseignants en étude des pratiques psychosociales pour présenter une réflexion à partir de leur pratique ou discuter de points particuliers liés aux recherches en étude des pratiques. En offrant cet espace réflexif et dialogique, la revue Présences souhaite contribuer au renouvellement des savoirs et des pratiques psychosociales.


La psychosociologie à l'UQAR, c'est...

Portraits

Cathie Lacasse-Pelletier, étudiante au baccalauréat en communication (relations humaines) à l’UQAR, campus de RimouskiCathie Lacasse-Pelletier, étudiante au baccalauréat en communication (relations humaines) à l’UQAR, campus de Rimouski
Chiara Ménard, étudiante au baccalauréat en communication (relations humaines) à l’UQAR, campus de RimouskiChiara Ménard, étudiante au baccalauréat en communication (relations humaines) à l’UQAR, campus de Rimouski

 

Vidéos

Voyez la vie étudiante de l'UQAR sur Instagram
L'UQAR en images