Présentation

Le doctorat en biologie vise l’acquisition et l’approfondissement des connaissances et aptitudes nécessaires à la recherche avancée en biologie.

Des projets de recherche sont réalisés dans des secteurs-clés comme la génétique des populations animales, la biologie adaptative, l’écologie forestière, la dynamique des populations fauniques et la biologie évolutive.

Offert conjointement avec l’Université du Québec à Montréal (UQAM), ce programme inclut des objectifs de formation en gestion de budget et de personnes ainsi qu'en pédagogie.

Structure du programme

Le doctorat en biologie comporte la rédaction d’une thèse de 76 crédits permettant d’approfondir un sujet dans un domaine de spécialisation de la biologie. Dans le cadre de la formation, les candidats devront développer un esprit de synthèse ainsi que des capacités de réflexion théorique aptes à faire progresser leur domaine de recherche. 

Axes de recherche

Faune terrestre et aquatique

  • Dynamique des populations, de l'utilisation du milieu et des relations trophiques
  • Dynamique trophique de la toundra arctique canadienne
  • Écologie des communautés animales et études des stratégies de reproduction des animaux
  • Impacts des changements climatiques sur la faune et la dynamique trophique de la toundra arctique et dans la forêt boréale
  • Conservation d'espèces vulnérables ou menacées
  • Écologie, physiologie et comportement des oiseaux
  • Effet du changement humain et conservation des habitats marins d'oiseaux
  • Écologie de populations bivalves marines
  • Méthodes d'analyse des données en écologie
  • Écologie des organismes microscopiques des sédiments
  • Écologie des communautés et des écosystèmes aquatiques
  • Écologie et physiologie des invertébrés marins

Biologie évolutive

  • Évolution des vertébrés inférieurs vivants et fossiles
  • Stress environnementaux sur le développement larvaire des poissons
  • Paléoichtyologie, paléoécologie et reconstitution paléoenvironnementale

Écologie forestière

  • Aménagement forestier durable
  • Écologie des perturbations et de la régénération forestière
  • Impacts des perturbations et des changements climatiques sur la forêt boréale
  • Histoire de la végétation et de la sédimentation dans les plaines alluviales
  • Impact de la sévérité et de la fréquence des feux sur les forêts
  • Impact à long terme des coupes sur la biodiversité

Écophysiologie et écologie moléculaire

  • Coadaptations et évolution des génomes mitochondriaux et nucléaires
  • Adaptations et évolution du métabolisme énergétique animal
  • Aquaculture (génétique, nutrition, conditionnement)
  • Génétique des populations de crustacés arctiques
  • Génétique de la conservation

La nordicité, un axe d'excellence en recherche à l'UQAR

L'UQAR se consacre à l'étude du Grand Nord et des basses latitudes froides, désignée sous le nom de nordicité. Cet axe de recherche regroupe des chercheurs qui s'intéressent aux environnements nordiques dans une perspective interdisciplinaire autour de disciplines étroitement complémentaires, dont la biologie, l'écologie, la chimie et la géographie, humaine ou physique, des milieux froids.

Leurs recherches visent à mieux comprendre le fonctionnement des milieux continentaux en climat froid, de manière à répondre aux enjeux majeurs dans le domaine de la conservation et de la gestion durable. L'évolution des environnements nordiques continentaux dans le contexte du changement planétaire et les relations entre les environnements nordiques et les sociétés humaines sont au nombre des questions de premier plan.

Voir : Axes d'excellences en recherche