Le Groupe de recherche interdisciplinaire sur le développement régional, de l'Est du Québec (GRIDEQ) rassemble une quinzaine de chercheurs de différentes disciplines des sciences sociales, tous intéressés par le développement des territoires. Avec d'autres unités de recherche, il participe activement à l'animation de l'axe d'excellence en recherche en développement régional de l'UQAR.

Objectifs

Les travaux du GRIDEQ concernent l'analyse des processus de structuration des réalités humaines et sociales territorialisées et des dynamiques de développement régional, notamment la question des différences quant à la répartition ou la localisation territoriales des ressources, de l'activité économique, sociale et le problème des inégalités sociospatiales de développement.

Le GRIDEQ a vocation à soutenir les échanges et les efforts de coopération entre chercheurs d'une part, et entre chercheurs et milieu régional d'autre part. Il joue également un rôle de diffusion, en particulier à travers l'édition d'ouvrages scientifiques et la gestion d'un important fonds documentaire. À travers ses différentes activités, le groupe a pour objectif de contribuer au dynamisme de la recherche et au partage des connaissances dans le domaine du développement régional et territorial.

Domaines d'expertise

  • Participation, contestation, acceptabilité sociale
  • Administration et politiques publiques
  • Enjeux territoriaux des évolutions sociodémographiques
  • Protection et gestion du patrimoine naturel
  • Identité et territoire
  • Agriculture et entrepreneuriat

D’hier à aujourd’hui

Le Groupe de recherche interdisciplinaire sur le développement régional, de l'Est du Québec (GRIDEQ) est l’un des plus anciens groupements institutionnels de recherche de l’Université du Québec à Rimouski. Créé en 1974, quelques mois après la reconnaissance de l’UQAR comme constituante du réseau de l’Université du Québec, le GRIDEQ porte dans le domaine de la recherche les ambitions d’une jeune université qui entend, dans la foulée de la Révolution tranquille, incarner l’accessibilité des études supérieures et l’ancrage de la recherche universitaire dans son milieu.

Dans cet esprit, le développement régional est rapidement reconnu comme l’un des axes d’excellence de l’UQAR. Il s’agit de participer à la consolidation d’une « université en région » qui, sans renoncer au savoir universel, saurait mettre en valeur le rôle des sciences humaines et de la recherche de haut niveau sur les territoires régionaux. Lire la suite>>

Lire également :