UQAR-Info

  • Les simulateurs de croissance sont des outils permettant aux gestionnaires de forêt de prévoir un aménagement sylvicole efficient. Les simulateurs actuellement utilisés sont moins précis pour les plantations avec beaucoup de régénération naturelle comme celles de l’Est-du Québec. Une équipe de l’UQAR a développé un simulateur à l’échelle de l’arbre pouvant servir à comparer des scénarios sylvicoles adaptés à ce type de forêt.

  • L’Université du Québec à Rimouski lance deux formations entièrement à distance pour soutenir les professionnels, les gestionnaires et les propriétaires d’entreprises du Bas-Saint-Laurent en matière de gestion de données numériques et de gestion de projet. Offertes grâce à la participation financière du gouvernement du Québec, ces formations débuteront en mars prochain.

  • Le professeur Dominique Robert, de l’ISMER-UQAR, est lauréat du Prix Publication en français Gisèle-Lamoureux des Fonds de recherche du Québec (FRQ) pour un article portant sur le rétablissement du flétan atlantique dans le golfe du Saint-Laurent. Une belle reconnaissance pour le titulaire de la Chaire de recherche du Canada en écologie halieutique.

  • La communauté universitaire est invitée à participer à la 5e édition de la Semaine de la formation à distance (FAD) présentée par les établissements membres de FADIO du 21 au 25 février. Présenté sous le thème « En toute flexibilité », l’événement vise à faire valoir les pratiques gagnantes en FAD et à mettre de l’avant les innovations pédagogiques à l’ère du numérique.

  • Étudiante au baccalauréat en kinésiologie, Marie-Pier Gendron est une haltérophile à surveiller. Pratiquant son sport à l’échelle nationale, l’athlète rimouskoise participera en mars à une première compétition de niveau international aux États-Unis.

  • L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) vient d’attribuer un prestigieux prix à Judicaël Alladatin, qui a réalisé un postdoctorat à l’UQAR en sciences de l’éducation sous la direction du professeur Jean Bernatchez. Le chercheur originaire du Bénin est l’un des quatre lauréats de la 10e édition du Prix de la Francophonie pour Jeunes Chercheurs.

  • Données massives, intelligence artificielle, chaînes de bloc, infonuagique, devises virtuelles, courtage en ligne sont les nouveaux développements technologiques qui font évoluer très vite le secteur financier. Entretien avec les professeurs de l’UQAR, Ali Ghali et Chaouki Mouelhi, qui nous dévoilent l’importante révision du programme de finance de l’UQAR.

  • Une équipe de l’Institut des sciences de la mer de Rimouski de l’UQAR (ISMER-UQAR) est impliquée dans une exposition multidisciplinaire présentée en France. « ARTIC BLUES » offre un regard intime de la recherche en océanographie dans des milieux nordiques.

  • Tristan Reesör est un passionné d’aquaculture. Étudiant au baccalauréat en biologie, concentration sciences marines, il possède déjà un bon bagage de connaissances dans le domaine, notamment grâce à des stages effectués chez Merinov. Portrait d’un jeune curieux qui souhaite « cultiver la mer ».

  • L’Université du Québec à Rimouski se classe à nouveau au sommet du classement des meilleures universités canadiennes de sa catégorie en recherche. Pour une troisième fois en dix ans, l’UQAR a été désignée comme université de l’année par la firme indépendante Research Infosource Inc.

  • L’équipe du projet de recherche O’Salis vient de mettre en ligne une plateforme de communication portant sur le risque de salinisation des puits dans les régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie. Elle est accessible sur le site osalis.ca.

  • De nouvelles professeures et de nouveaux professeurs réguliers se sont joints à l’Université du Québec à Rimouski au cours de la dernière année universitaire. L’UQAR-Info profite de leur arrivée pour vous les présenter.

  • L’Université du Québec à Rimouski présente ses portes ouvertes virtuelles, le mercredi 26 janvier, à compter de 18 h 30. Une bonne occasion de se renseigner sur les programmes d’études de 1er cycle.

  • Au printemps 2020, la Fondation de l’UQAR accueillait Julie Pitre à la direction générale. Diplômée en communication, stratégie et gestion, cette dernière a choisi de mettre sa passion et son expérience en gestion philanthropique au profit de la FUQAR. C’est d’ailleurs ce nouveau défi qui l’aura menée à quitter sa région natale de Lanaudière pour s’établir dans l’est du Québec.

  • La Chaire interdisciplinaire sur la santé et les services sociaux pour les populations locales (CIRUSSS) prend part au projet de recherche-action « Bien vieillir chez soi » visant à innover pour adapter l’offre de services intersectorielles afin de permettre aux personnes aînées de vivre le plus longtemps possible dans leur communauté.

  • Un groupe de finissantes et de finissants au baccalauréat en kinésiologie a récemment lancé un site Web présentant leur discipline. Intitulé « Promotion kinésiologie », le site propose de nombreux articles sur l’activité physique, les saines habitudes de vie et le champ d’expertise de ces spécialistes du mouvement humain.

  • Étudiant à la maîtrise en informatique, Benjamin Lapointe-Pinel mène des travaux visant à améliorer les capteurs de distance à triangulation laser active qu’on retrouve notamment en robotique et dans les procédés de fabrication électronique. Un projet de recherche qui lui permet de marier plusieurs facettes de l’informatique.

  • Des projets novateurs en éducation

    Le mercredi 15 décembre 2021, à l’atrium de l’UQAR campus de Lévis, les finissantes et les finissants du stage IV du programme de baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire (BÉPEP), ont pu exposer et présenter les dispositifs et les productions de leurs projets novateurs.

  • L’Université du Québec à Rimouski souligne l’importante contribution de la femme d’affaires Rolande Pelletier au développement du Québec à la suite de son décès dans la nuit du 23 décembre dernier.

  • Nicole Borettaz et Carola Rosso ont parcouru plus de 6000 kilomètres pour poursuivre leurs études universitaires à l’UQAR. Effectuant un trimestre de leur baccalauréat respectif au campus de Rimouski, ces étudiantes italiennes profitent du programme de mobilité pour vivre une expérience à l’international.