UQAR-Info

  • Spécialiste en télédétection, le professeur en océanographie physique Martin Montes travaille sur un projet de recherche novateur sur l’utilisation des drones, ces petits appareils volants téléguidés, dans la recherche en océanographie. Une recherche qui est réalisée avec des collègues de l’Université polytechnique de Catalogne, à Barcelone.

  • Passionné de sociologie, Emanuele Lucia, qui vient d'entreprendre sa deuxième année au baccalauréat en développement social à l'UQAR, prend plaisir à étudier la complexité de la société et de ses phénomènes sociaux.

  • La Fondation de l’UQAR a remis le Prix d’excellence des diplômés 2013 à Monsieur Bernard Pouliot, samedi dernier, lors de la cérémonie de la collation des grades de l’Université du Québec à Rimouski.  Cette distinction vise à reconnaitre le parcours professionnel exceptionnel d’une  diplômée ou d’un diplômé émérite de l’UQAR, son implication au sein de sa communauté locale et son rôle d’ambassadeur pour l’université.

  • Professeure à l’Unité départementale des sciences de l’éducation campus Rimouski, Sonia Fournier développe, depuis deux ans, un partenariat avec l’organisme Pro-Jeune-Est Rimouski-Neigette afin d’amener les étudiantes et les étudiants à agir conjointement avec la communauté dans le but de favoriser la persévérance scolaire.

  • Le professeur en sciences comptables Bruce Lagrange, CPA, CA, s’est vu décerner une bourse d’études doctorales de 20 000 $ de la Fondation des comptables professionnels agréés du Québec. Cette distinction vise à favoriser les études doctorales en soulignant l’excellence du dossier universitaire.

  • Une importante recherche sur la persévérance scolaire réalisée sous la direction du professeur Martin Gendron vient d’être dévoilée par la Table Éducation en Chaudière-Appalaches (TÉCA), le Forum jeunesse régional Chaudière-Appalaches (FJRCA) et les Partenaires de la Réussite Éducative en Chaudière-Appalaches (PRÉCA). L’étude identifie des facteurs pouvant influencer des jeunes à persévérer ou non dans leur parcours scolaire.

  • Une météorite serait à l’origine de la formation du cratère du Corossol, un cratère de 4 kilomètres situé à plus de 40 mètres de profondeur au large de la Ville de Sept-Îles, selon les recherches d’une équipe de scientifiques dont fait partie le professeur en géologie marine Guillaume St-Onge, de l’UQAR-ISMER.

  • Les algues de l’estuaire du Saint-Laurent présentent un fort potentiel antioxydant et antibactérien pour l’industrie alimentaire selon Catherine Boisvert, étudiante à la maîtrise en océanographie à l’UQAR.

  • La journée Survivance au cancer – Place aux saines habitudes de vie sera présentée à l’UQAR campus de Lévis le vendredi 25 octobre. S’inscrivant dans la foulée du Rapport du directeur de santé publique de Chaudière-Appalaches sur le cancer et des développements au Canada et ailleurs de programmes de suivi pour les survivants, cet événement réunira plusieurs experts dans le domaine de la survivance et des saines habitudes de vie.

  • Le directeur de l’ISMER, Serge Demers, préside la conférence Ocean Innovation qui se déroule à Rimouski jusqu’à mercredi. Des scientifiques du Canada, des États-Unis, de l’Amérique du Sud et de plusieurs pays d’Europe participent à cet événement qui est le plus important au pays dans le domaine des océans.

  • Comment un site historique et archéologique devient-il un lieu patrimonial ? Étudiante à la maîtrise en développement régional à l’UQAR, Isabelle Malenfant étudie le cas de quatre forts miliaires de la vallée du Témiscouata et du Nord-Ouest du Nouveau-Brunswick érigés vers 1840, mais dont les usages sont aujourd’hui bien différents.

  • Plus de trois ans après le terrible tremblement de terre qui a ravagé leur pays, onze étudiants haïtiens ont tenu à remercier l'Université du Québec à Rimouski de même que ses artisans qui leur ont permis de poursuivre des études universitaires.

  • L’UQAR vient d’être désignée pour une deuxième fois Université de l’année en recherche au Canada par la firme indépendante RE$EARCH Infosource Inc.

  • Le programme de formation FONCER du CRSNG en sciences environnementales nordiques (EnviroNord) a vu le jour en avril 2010. Ce programme pan-canadien et multi-institutionnel forme des experts ayant une vision globale et interdisciplinaire des enjeux qui touchent les environnements nordiques. Depuis sa création, 259 étudiants et stagiaires post-doctoraux ont bénéficié des bourses EnviroNord en se partageant plus de 710 000$.

  • La réputée revue Science vient de publier un article du professeur d’océanographie Bjørn Sundby sur le rôle crucial d’une forme de manganèse négligée, mais pourtant abondante, dans les milieux aquatiques dans le cadre d’une étude sur les sédiments de l’estuaire du Saint-Laurent.

  • Mataëlle Onapin est l’une des étudiantes à avoir décidé de troquer l’océan Atlantique contre l’estuaire du fleuve Saint-Laurent. Originaire de Capesterre en Guadeloupe, elle a entamé, l’an dernier, un baccalauréat en chimie de l’environnement et des bioressources à l’Université du Québec à Rimouski.

  • Peu de jeunes dans la vingtaine peuvent s’enorgueillir d’avoir participé à un Sommet du G20 en tant qu’entrepreneur. C’est pourtant le cas d’Alexandre Dumont, directeur général de l’entreprise Gazon Synthétique GSQ, qui poursuit ses études au baccalauréat en administration, concentration finance corporative à l’UQAR.

  • L’Université du Québec à Rimouski et le Centre de santé et de services sociaux de Rimouski-Neigette viennent de conclure une entente stratégique favorisant le développement de la formation et de la recherche en santé.

  • Le premier colloque scientifique de la Chaire de recherche sur la Persévérance scolaire et la Littératie a eu lieu à l’UQAR les 26 et 27 septembre 2013. Ce colloque sur invitation avait pour thématique Regards sur la littératie : une diversité de points de vue et visait à permettre aux chercheurs associés de présenter leur projet de recherche qui s’inscrivait dans un des volets de la Chaire. Il avait aussi pour objectif d’initier les étudiants à une activité de diffusion scientifique en les faisant collaborer à une communication.

  • L’Université du Québec à Rimouski est l’hôte du 66e Congrès de l’Institut d’histoire de l’Amérique française (IHAF). Près de 150 historiens du Québec et d’autres provinces canadiennes y prendront part du 10 au 12 octobre à l’Hôtel Rimouski.