La maîtrise en océanographie forme des scientifiques aptes à comprendre la dynamique du système marin d’une façon multidisciplinaire et globale.

Elle fournit une connaissance éclairée du milieu marin, de ses ressources, des techniques d’étude et d’exploitation, des problèmes de pollution qu’on y rencontre ainsi que des méthodes d’intervention appropriées.

Le projet de recherche et les cours permettent d’approfondir ses connaissances dans un des quatre domaines de spécialisation :

  • océanographie chimique;
  • océanographie biologique;
  • océanographie géologique;
  • océanographie physique.

La maîtrise en océanographie permet notamment de réaliser un projet de recherche (mémoire de 27 crédits) permettant d’approfondir ses connaissances dans un domaine de spécialisation des sciences de la mer.

Consultez la section « Recherche » pour la liste des professeur·es, des axes et des expertises en recherche.

Les professeur·es de l’ISMER affichent régulièrement des appels de candidatures pour des projets de maîtrise ou de doctorat en océanographie.

Dès leur premier trimestre, les étudian·ts participent à une mission océanographique sur le navire de recherche Coriolis II dans le cadre du cours Océanographie expérimentale.

Le programme comporte en outre un cours d’océanographie générale et deux cours optionnels, dont les sujets varient selon le projet de recherche des étudian·tes

Ce programme permet également de développer les habiletés requises à la poursuite d’études doctorales.

Des infrastructures de recherche hautement spécialisées

L’Institut des sciences de la mer de Rimouski (UQAR-ISMER) est doté d’infrastructures de pointe de grande qualité qui offrent un potentiel de recherche unique, lui permettant de se positionner comme chef de file dans le vaste domaine des sciences de la mer.

Navire de recherche océanographique Coriolis II

Véritable laboratoire flottant, navire de recherche océanographique ultramoderne de 50 mètres, le Coriolis II dispose d’espaces dédiés exclusivement aux travaux de recherche.

Station aquicole

La station aquicole de l’ISMER est un laboratoire satellite de type « station marine » qui est pourvu d’un système performant de pompage de l’eau de mer permettant d’y réaliser à l’année longue divers travaux de recherche de pointe en aquaculture, en biologie marine et en écotoxicologie.

La station aquicole est également équipée de mésocosmes permettant l’étude des écosystèmes. Ces « morceaux » d’écosystèmes non modifiés prélevés en milieu naturel et ramenés en laboratoire sont maintenus en milieu contrôlé (température, salinité, matière organique, etc.) pour la réalisation d’études diverses (simulation d’hypoxie, ajout de contaminants, augmentation de la température, changement de la quantité de matière organique, etc.).

Exemples de laboratoires de pointe

En plus d’un parc d’instruments océanographiques hautement performants, l’ISMER dispose de laboratoires dotés d’équipements de pointe, dont

  • analyse des particules et des surfaces;
  • paléomagnétisme sédimentaire et géologie marine;
  • chimie marine et spectrométrie de masse;
  • simulations et analyses des systèmes océaniques;
  • etc.

Des environnements exceptionnels comme laboratoires

Bordant la rive sud de l’estuaire du Saint-Laurent, accroché aux terrasses qui mènent aux Appalaches, Rimouski est un lieu privilégié d’étude des milieux naturels, qu’ils soient continentaux ou marins.

La ville a une position géographique de choix pour des programmes axés sur l’étude des écosystèmes naturels. Ici le « terrain » n’est jamais très loin!

  • naviguer sur les eaux de l’estuaire maritime du fleuve Saint-Laurent ou de parcourir ses rives et ses îles;
  • découvrir les parcs nationaux et réserves fauniques de la région du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie (parcs du Bic, du Lac Témiscouata, de la Gaspésie, etc.);

  • visiter les forêts, lacs et rivières de la région et d’explorer les plateaux des Appalaches

  • traverser pour découvrir la Côte-Nord et le fjord du Saguenay;
  • etc.

Soutien financier de l’ISMER

Les étudiant·es à la maîtrise en océanographie reçoivent un soutien financier de l’ISMER d’une valeur maximale de 1100 $ par trimestre pendant cinq trimestres, dans la mesure où un·e professeur·e de l’ISMER ou de l’UQAR contribue pour un montant au moins équivalent.

L’équipe professorale encourage et soutient les étudiant·es dans la préparation de dossiers de bourses de recherche des grands conseils subventionnaires.

Voir : Bourses et soutien financier accessibles aux étudiantes et aux étudiants de cycles supérieurs

L’UQAR offre de nombreuses possibilités de séjours à l’étranger pour les personnes motivées à élargir leurs connaissances tout en vivant une expérience culturelle enrichissante.

Ces séjours peuvent prendre la forme d’un programme d’échange, d’un stage pratique ou d’un séjour de recherche. Plusieurs sources de financement sont aussi accessibles.

Un grand besoin pour des professionnel·les et des spécialistes des océans

Chaque année, plusieurs emplois s’offrent pour les diplômé·es en océanographie, qui dépendent de la formation disciplinaire (océanographie biologique, chimique, géologique ou physique).

Étant donné qu’un grand nombre de polluants, naturels ou anthropiques, aboutissent dans l’océan, les environnementalistes des quatre coins du monde commencent à s’intéresser aux affaires océaniques. Le besoin de spécialistes qui comprennent non seulement l’interdépendance de l’océan, de l’urbanisation et de l’industrialisation en croissance constante, mais aussi les dangers potentiels des accidents maritimes continue de s’affermir.

Secteur public

Au Canada, le principal employeur de diplômé·es en océanographie est le gouvernement fédéral, plus précisément les ministères des Pêches et Océans ainsi que des Ressources naturelles. Les autres ministères et organismes gouvernementaux ainsi que les universités emploient des océanographes pour enseigner et mener des travaux de recherche.

Secteur privé

Les emplois dans le secteur privé touchent en grande partie les études et l’évaluation de l’environnement. Certaines grandes entreprises emploient leurs propres spécialistes des sciences de la mer tandis que d’autres préfèrent embaucher des consultants.

Pêcheries et aquaculture

Les recherches sur les pêches exigent la connaissance de presque tous les aspects de l’océanographie afin d’effectuer l’évaluation des populations et la modélisation de la dynamique des populations de poissons. L’expansion rapide de l’aquaculture a entraîné une demande pour un bon nombre de spécialistes, notamment en nutrition de poissons et en contrôle des maladies.


Objectif St-Laurent: Le Saint-Laurent et l’ISMER

L’ISMER est le plus important institut de recherche francophone en sciences de la mer au Canada. Ancré au Bas-Saint-Laurent, sa communauté étudiante et son corps professoral ont accès à un véritable laboratoire à ciel ouvert qui permet de faire de nouvelles découvertes à propos de ce voisin encore méconnu.


Objectif St-Laurent: À bout de souffle

Depuis une trentaine d’années, les chercheurs s’entendent pour dire que l’acidification des eaux et la disparition progressive de l’oxygène dans les profondeurs du Saint-Laurent ont un impact certain sur l’écosystème et la faune locale.

Consultez l’UQAR-Info pour tous les reportages, nouvelles, événements et témoignages touchant ce domaine d’études.

Admission

3615

Campus de Rimouski

Daniel Bourgault
Directeur de comité de programmes

418 723-1986 poste 1770
1 800 511-3382 poste 1770
etud_ocean@uqar.ca

45 crédits, deuxième cycle

Maître ès sciences (M.Sc.)

Ce programme vise à former des scientifiques capables de réaliser des recherches océanographiques, c’est-à-dire d’étudier les phénomènes de la mer d’une façon multidisciplinaire et globale.

À la fin de leur programme de formation en océanographie, les étudiants auront acquis une connaissance suffisante du milieu marin, de ses ressources, des techniques d’étude et d’exploitation de ce milieu, des problèmes de pollution ainsi que des méthodes d’intervention appropriées.

Le projet de recherche et les cours suivis dans le programme permettent à l’étudiant d’acquérir des connaissances multidisciplinaires en océanographie et d’approfondir ses connaissances acquises dans un domaine de spécialisation.

Étudiants canadiens

Lieu de formation Régime d’étude Trimestres d’admission Contingentement
Automne Hiver Été
Campus de Rimouski Temps complet X X X Non contingenté

Étudiants internationaux

Lieu de formation Régime d’étude Trimestres d’admission Contingentement
Automne Hiver Été
Campus de Rimouski Temps complet X X X Non contingenté

Notes sur l’admission

Base études universitaires au Québec

Le programme de maîtrise débute généralement au trimestre d’automne. Toutefois, l’admission peut aussi être accordée aux trimestres d’été et d’hiver si les travaux de recherche le justifient.

Pour être admis à ce programme, la personne intéressée doit :

Détenir un baccalauréat en sciences naturelles et génie dans une discipline pertinente à ce programme (notamment biologie, sciences de l’environnement, géographie, géologie, physique, chimie, génie) obtenu avec une moyenne cumulative d’au moins 3,2 sur 4,3;

Fournir avec sa demande d’admission, l’acceptation de principe par écrit d’un directeur ou d’une directrice de mémoire de l’UQAR parmi la liste des professeurs habilités par l’ISMER.

Maîtrise du français

La personne intéressée dont la langue maternelle n’est pas le français doit fournir une attestation de réussite à un test international de français (TFI ou TCF) reconnue par l’UQAR avec leur demande d’admission. Une personne ayant atteint le seuil de 650 au TFI ou de B2 au TCF est considérée comme répondant aux exigences linguistiques. Dans le cas contraire, l’admission au programme est refusée.

Base études hors Québec

Être titulaire d’un grade de 1ᵉʳ cycle avec une moyenne cumulative minimale de 12/20 dans les domaines présentés et répondre aux conditions exigées sous la base d’admission « études universitaires ».

Base expérience

Le programme de maîtrise débute généralement au trimestre d’automne. Toutefois, l’admission peut aussi être accordée aux trimestres d’été et d’hiver si les travaux de recherche le justifient. Pour être admis à ce programme, la personne intéressée doit :

Posséder les connaissances requises, une formation appropriée et une expérience jugée pertinente;

Fournir avec sa demande d’admission, l’acceptation de principe par écrit d’un directeur ou d’une directrice de mémoire parmi la liste des professeurs habilités par l’UQAR/ISMER.

Maîtrise du français

La personne intéressée dont la langue maternelle n’est pas le français doit fournir une attestation de réussite à un test international de français (TFI ou TCF) reconnue par l’UQAR avec leur demande d’admission. Une personne ayant atteint le seuil de 650 au TFI ou de B2 au TCF est considérée comme répondant aux exigences linguistiques. Dans le cas contraire, l’admission au programme est refusée.

Les candidat·es doivent trouver une direction de recherche avant leur admission dans le programme.

Il est recommandé de communiquer directement avec les professeur·es du Département afin de définir les possibilités d’encadrement. 

Une fois un accord défini, les candidat·es devront déposer une demande d’admission.

Consultez la section « Recherche » pour la liste des professeur·es, des axes et des expertises en recherche.

Une fois la demande d’admission déposée, les candidat·es reçoivent une confirmation par courriel avec leurs codes d’accès (identifiant et code permanent de l’UQAR) afin de déposer les pièces requises au traitement de leur demande directement en ligne dans leur dossier sécurisé.

Copie du bulletin officiel des notes obtenues pendant les années scolaires qui ont conduit à l’obtention du diplôme présenté à l’appui de la demande d’admission.

Si la personne est acceptée, le document officiel lui sera demandé avant le début du premier trimestre d’inscription. Le diplôme officiel doit porter le sceau de l’institution qui l’a émis. Les photocopies sont acceptées si elles sont certifiées conformes à l’original (voir : Liste des autorités reconnues par pays pour certifier conformes des documents demandés en appui à une demande d’admission).

Cette lettre comprend un texte d’environ 500 mots pour décrire une problématique à développer au cours de ses études.

« Rapport confidentiel sur un candidat/Confidential Reference Form ».

Ces formulaires doivent être remplis par des répondant·es qui connaissent la formation professionnelle et les aptitudes à la recherche de la candidat·e.

Ces répondant·es doivent transmettre leurs rapports directement au Registrariat

Preuve d’acceptation d’encadrement d’un directeur ou d’une directrice de recherche (par lettre ou par courriel).

Pour les candidat·es dont la base d’admission est l’expérience.

Doit inclure les noms et prénoms des parents ainsi que le lieu de naissance (municipalité, pays). 

Pour les candidat·es né·es au Québec dont la base d’admission est les études universitaires, l’extrait de naissance n’est pas exigé. Il est cependant possible qu’il soit demandé à la suite du processus d’admission.

Pour les candidat·es dont la base d’admission est l’expérience, l’extrait de naissance est exigé.

Toute personne née à l’étranger, mais demeurant au Canada, doit joindre à son acte de naissance soit un certificat de citoyenneté canadienne, un certificat d’immigrante ou d’immigrant reçu, une carte de résidence permanente ou un permis de séjour valide l’autorisant à étudier au Canada.

Plan de formation

Cours obligatoires (automne)

OCE 610 20 Océanographie générale (4 cr.)
OCE 620 20 Océanographie expérimentale (5 cr.)

Cours optionnels (hiver)

L’étudiante ou l’étudiant doit choisir deux (2) cours optionnels (6 crédits) parmi les cours suivants:

OCE 721 20 Océanographie dynamique (3 cr.)
OCE 726 20 Principes et méthodes en océanographie physique (3 cr.)
OCE 727 20 Modélisation des écosystèmes marins (3 cr.)
OCE 732 20 Écotoxicologie marine (3 cr.)
OCE 733 20 Matière organique en milieu marin (3 cr.)
OCE 737 20 Processus biogéochimiques marins (3 cr.)
OCE 738 20 Méthodes et mesures en chimie analytique marine (3 cr.)
OCE 745 20 Écophysiologie (3 cr.)
OCE 746 20 Couplages pélago-benthiques (3 cr.)
OCE 751 20 Dynamique des ressources halieutiques (3 cr.)
OCE 752 20 Principes et méthodologie de l’aquiculture (3 cr.)
OCE 754 20 Approches statistiques en océanographie (3 cr.)
OCE 765 20 Géologie marine (3 cr.)
OCE 766 20 Processus sédimentaires côtiers et marins (3 cr.)
OCE 770 20 Sujet spécial en océanographie (3 cr.)

Projet de recherche et mémoire

Pour compléter son mémoire, l’étudiante ou l’étudiant doit obtenir les 30 crédits du Bloc « Projet de recherche et mémoire ». Ainsi, en plus de suivre les cours OCE77220 et OCE77320, elle ou il doit s’inscrire en recherche aux trimestres concernés jusqu’au dépôt de son mémoire.

Le cours OCE77323 doit être réussi durant le trimestre précédant le dépôt initial du mémoire.

OCE 772 23 Proposition de recherche (2 cr.)
OCE 773 23 Séminaire de recherche (1 cr.) (OCE77223)
MEM OIR E2 Mémoire (27 cr.)

Les cours sont généralement offerts en présence durant la semaine, le jour et le soir. Consultez l’horaire des cours offerts au prochain trimestre.

Recherche

Consultez la liste des professeur·es de l’Institut des sciences de la mer de Rimouski (UQAR-ISMER) pour en savoir plus sur les spécialisations.

Océanographie physique

Les équipes de recherche en physique s’intéressent aux mouvements de l’eau en fonction de différents facteurs, comme la marée, les vents, les variations de débit d’eau douce, ainsi qu’aux variations dans l’espace et le temps. Leurs recherches touchent notamment :

  • la formation des vagues;
  • les gradients de salinité et de densité;
  • les variations de température;
  • les échanges d’énergie entre l’air et la mer;
  • la formation de zones de turbulences;
  • les phénomènes connexes entre l’océan et la température (changements climatiques mondiaux, El Niño, ouragans et typhons)
  • etc.
Océanographie chimique

Les équipes de recherche en chimie s’intéressent aux processus chimiques dans l’eau et les sédiments marins. Leurs recherches touchent notamment :

  • les origines et le sort des constituants chimiques des eaux océaniques;
  • les réactions chimiques qui se produisent en milieu marin;
  • les effets des contaminants (organiques ou non) et leur distribution;
  • les échanges gazeux entre l’atmosphère et l’océan;
  • etc.
Océanographie biologique

Les équipes de recherche en biologie s’intéressent aux organismes et microorganismes vivants dans le milieu marin, comme le plancton, les algues, les crustacés, les mollusques, les poissons et les mammifères. Leurs recherches touchent notamment :

  • les relations trophiques entre ces organismes et les facteurs qui peuvent déséquilibrer ces relations, comme le changement de climat et la pollution;
  • les interactions et l’évolution des espèces en fonction des paramètres physiques, chimiques et géologiques du milieu;
  • l’influence des perturbations anthropiques et naturelles sur la biodiversité;
  • l’aquaculture (physiologie, génétique, développement, etc.);
  • les systèmes d’exploitation halieutiques;
  • etc.
Océanographie géologique

Les équipes de recherche en géologie s’intéressent à l’évolution du fond marin, c’est-à-dire à la nature des sédiments, les mécanismes de leur mise en place et l’historique de leur accumulation. Leurs recherches touchent notamment :

  • la formation des bassins océaniques, des chaînes de montagnes, des fosses, des volcans sous-marins;
  • la façon dont les sédiments sont transportés, soulevés et distribués, pour former îles et continents;
  • la reconstitution paléoclimatique et paléoenvironnementale à partir de l’étude des propriétés minéralogique, géochimique et/ou magnétique des sédiments;
  • etc.

Le dépôt numérique Sémaphore permet d’accéder aux thèses et aux mémoires des étudiant·es de l’UQAR en format électronique déposés depuis 2004.

Nous joindre

Information sur les programmes

Bureau du recrutement étudiant

418 723-1986, poste 1427 1 800 511-3382, poste 1427 Demande d'information

Comité de programmes d’études de cycles supérieurs en océanographie

418 723-1986, poste 1770 1 800 511-3382, poste 1770 Demande d'information par courriel