Biologie

  • Postdoctorante en écophysiologie des organismes marins et des changements climatiques, Fanny Noisette a remporté un prix d’Excellence du Centre de la science de la biodiversité du Québec pour son projet « Déterminer la tolérance des stades larvaires du homard américain aux conditions futures d’acidification des océans » développé avec l’UQAR dans le Nouveau-Brunswick.

  • Le comité du Cèdre a mis sur pied un projet d’apiculture sur le terrain du campus de Rimouski. Ce projet original initié par les étudiants comprend déjà trois ruches, après seulement un an d’existence.

  • Diplômé de l’UQAR en biologie, Marcel Babin est une sommité mondiale en optique marine et en télédétection. Étant directeur de l’Unité mixte internationale Takuvik, ses recherches sur l’impact de la fonte des glaces de l’Arctique l’amènent à collaborer avec des chercheurs de partout dans le monde. Rencontre avec le récipiendaire du 15e Prix d’excellence des diplômés de l’UQAR.

  • La cohabitation entre la grande faune et les réseaux routiers est complexe. Perturbant la composition des écosystèmes naturels, la construction d’autoroutes soulève des enjeux sur les plans économique, de la sécurité routière et de la vitalité de certaines espèces. Spécialiste de la gestion de la faune terrestre, le professeur Martin-Hugues St-Laurent dirige une équipe qui développe une méthodologie pour modéliser et valider des corridors fauniques dans le cadre de la construction de l’autoroute 85.

  • Des chercheurs de l’ISMER et du Département de biologie, chimie et géographie  obtiennent une subvention de 145 000$ pour l’achat d’un cytomètre en flux.

  • Le magazine URBANIA a retenu le professeur Martin-Hugues St-Laurent parmi les 50 Québécois qui créent l’extraordinaire. Une belle distinction pour ce spécialiste de l’écologie animale de l’UQAR.

  • Finissante au baccalauréat en biologie, Jan Bouthillier a participé à une modélisation du Conseil de l’Arctique. Cette modélisation se déroula sur le campus de l’Université de l’Alaska à Fairbanks du 9 au 15 mars.

  • La Galerie d’art Mouvement Desjardins de l’UQAR présente, du 20 mars au 2 avril, l’exposition Au Nord de l’Amérique du photographe Dominic Carbonneau.

  • Travailler comme biologiste au sein du monde des affaires? C’est la carrière qu’a choisie Alain Tremblay, conseiller en environnement-milieux aquatique chez Hydro-Québec depuis 1996. Au cours des dernières années, il s’est intéressé à l’émission des gaz à effet de serre (GES) des réservoirs hydroélectriques. Rencontre avec un grand biologiste de chez nous.

  • La Galerie d’art Mouvement Desjardins présente, du 21 février au 5 mars, l’exposition La fantaisie des couleurs de la peintre Pamela Laviolette.

  • L’UQAR a remporté les honneurs lors des Jeux Interbio 2016 qui se déroulaient du 15 au 17 janvier. C’est à l’hôtel Universel de Québec que la délégation de 44 étudiantes et étudiants en biologie a décroché la première place.

  • Candidate au doctorat en biologie, Marion Chevrinais a mis en œuvre un projet de fouilles fossilifères dans les affleurements gaspésiens. L'étudiante de l'UQAR a collaboré avec Katharine E. Criswell (University of Chicago) et Tetsuto Miyashita (University of Alberta).

  • David Grenier-Héon a eu la chance de travailler pendant trois étés pour le laboratoire d'aménagement et de sylviculture de la Chaire de recherche sur la forêt habitée. En 2015, l’étudiant au baccalauréat en biologie, concentration faune et habitats, a agi à titre d’assistant de recherche pour un projet sur l’allométrie des arbres.

  • Diplômé du baccalauréat en biologie de l’UQAR en 1984, Jacques Brodeur est l’un des chefs de file mondiaux dans le domaine de la lutte biologique. Zoom sur un grand biologiste de chez nous.

  • La diplômée à la maîtrise en gestion de la faune et de ses habitats Jessie Héon et son directeur Dominique Arseneault ont remporté la première édition du Prix Découverte scientifique BORÉAS, un concours initié par le groupe de recherche sur les environnements nordiques afin de mettre en valeur les travaux de recherche de ses membres.

  • L’exposition Georges Préfontaine, un pionnier du développement des sciences au Québec est présentée à l’UQAR sur la mezzanine du campus de Rimouski du 1er au 31 octobre.

  • Un des trois grands axes d’excellence de l’UQAR est l’étude de la nordicité. Encore cette année, trois étudiants en biologie s’intéressant aux enjeux du Grand Nord se sont démarqués en obtenant des bourses Vanier et W. Garfield Weston, totalisant 215 000$.

  • De l’UQAR au pôle Nord

    C’est dans la station de recherche la plus au nord de la Norvège que Léa Loubet-Sartrou, étudiante au baccalauréat en biologie, a effectué un stage de cinq semaines dans le cadre du cours Introduction à la recherche.

  • L’Association des communicateurs scientifiques du Québec a remis son prix Hubert-Reeves 2015 au professeur Dominique Berteaux pour son ouvrage Changements climatiques et biodiversité du Québec: vers un nouveau patrimoine naturel.

  • L’Association Aquacole du Canada vient de remettre son Prix d’excellence en recherche à la professeure Céline Audet. Une reconnaissance qui souligne l’impact significatif des travaux de l’écophysiologiste de l’UQAR-ISMER sur l’industrie aquacole.